Accueil ... en détail Corniche angevine, La Haie-Longue, Ardenay
Corniche angevine, La Haie-Longue, Ardenay Envoyer
Entre Loire et Layon, la Corniche Angevine est un site géographique du Maine-et-Loire situé entre Chalonnes et Rochefort. Il correspond à la limite occidentale du périmètre Val de Loire classé au patrimoine mondial de l'UNESCO.

C'est également un site classé par décret du 11 février 2003, publié au Journal officiel du 18 février 2003 (superficie 2390 ha).

SITUATION :

corniche saint aubinLe site de la corniche angevine se trouve à une vingtaine de kilomètres au sud-ouest d’Angers (49 Maine-et-Loire) près de Saint-Aubin-de-Luigné. La D751, route dite "de la Corniche", serpente sur ce relief de Rochefort-sur-Loire à Chalonnes-sur-Loire.

Ce secteur géographique correspond à une zone très resserrée en bordure de Loire et de Layon. Il comprend le relief de la corniche, vaste éperon rocheux qui culmine à une centaine de mètres, et les paysages des vallées de la Loire et du Layon qu’il surplombe respectivement au nord et au sud.

Un décret de 2003 a classé parmi les sites du département de Maine-et-Loire l’ensemble formé par la corniche angevine sur le territoire des communes de Chalonnes-sur-Loire, Chaudefonds-sur-Layon, Rochefort-sur-Loire et Saint-Aubin-de-Luigné ; soit une superficie de 2 400 hectares.


GÉOLOGIE :

La zone géographique de la corniche angevine se trouve aux marges orientales du Massif armoricain en limite du Bassin parisien. Située entre la vallée du Layon et celle de la Loire, en hauts des coteaux de Saint-Aubin, la Corniche Angevine est un relief du paléozoïque (ère primaire). Cette barre rocheuse est constituée de grès ferrugineux, de schistes houillers, de cinérites et de houille [+] .

Si les points de vue de la Corniche Angevine se trouvent entre Rochefort et Chalonnes, son relief s'étire depuis Mûrs.

Le Louet et le Layon en marque ses délimitations. Côté Nord on trouve la Loire et le Louet : bras de la Loire, situé entre Juigné et Chalonnes. Ce bras se situe sur la vallée ligérienne, vaste plaine formée d'alluvions et régulièrement inondée.
Côté Sud on trouve la rivière le Layon [+] , qui se jette dans la Loire au niveau de Chalonnes. Comme celle de la Loire, la vallée du Layon est riche en paysages.


PANORAMAS :

La Corniche Angevine est un point haut immanquable : ses nombreux panoramas exceptionnels sur la Loire en fond l'un des sites les plus pittoresques de l'Anjou. Les deux hameaux qui la compose, La Haie-Longue (commune de Saint-Aubin) et Ardenay (commune de Chaudefonds), sont classés au patrimoine national (monuments historiques). saint aubin haie longue

Sur la D751, entre Rochefort et Chalonnes, la Haie-Longue offre un point de vue sur la vallée de la Loire, avec table d'orientation, et sur les vignes du vignoble d'Anjou.

Ensuite, en reprenant la D54 puis la rue des Coteaux, direction Saint-Aubin, on peut se rendre au moulin Guérin qui offre un point de vue sur la vallée du Layon, belvédère avec table d'orientation.


ARDENAY :

Près de Chaudefonds-sur-Layon on trouve le hameau d'Ardenay, ancien village de mineurs. Cette région fut le siège d'une importante exploitation du charbon pendant près de six siècles. On y trouve également une ancienne carrière de grès.
La dernière mine de charbon, mine de Malécot, a fermée en 1964. Elle était exploitée par les usines Bessoneau et servait à alimenter les machineries de la fameuse fabrique.
La chapelle Sainte-Barbe des Mines est l'un des derniers vestiges visible de l'ère charbonnière. C'était l'église des mineurs.

Quatre des cinq sites de la commune de Chaudefonds inscrits aux Monuments historiques se situent sur la Corniche Angevine : le site de la Corniche (SP), le site du hameau d'Ardenay (SP), et les deux moulins à vent d'Ardenay (MH).


LA HAIE-LONGUE :

Près du village de Saint-Aubin-de-Luigné on trouve le hameau de La Haie-Longue ; site classé aux Monuments historiques, dont la Roche-Moreau et la Portinière.
À La Haie-Longue se trouve également une chapelle érigée en 1956 ; chapelle Notre-Dame de Lorette, patronne des aviateurs.

Les champs en contre-bas du hameau ont été le théâtre de vols du pionnier de l'aviation René Gasnier. Le 17 septembre 1908, dans les champs de la vallée (la Grand'Prée) qui se trouve en contre-bas de la corniche, il réussit son premier vol sur une distance d’environ 1 kilomètre à une altitude de 6 à 7 mètres, à bord d'un appareil de sa conception.

René Gasnier (1874-1913) fut l’un des principaux promoteurs de l’aviation en France.
Il participa activement à la naissance de l’aérodrome d’Angers-Avrillé et y organisa en 1910 la première course d’aéroplanes Angers-Saumur.
Le pilote d'avion angevin repose dans la chapelle Notre-Dame de Lorette, surplombant le champ de ces premiers vols.

 

Visite de la corniche

Coteaux du Layon
Territoires de l'Anjou

Saint-Aubin-de-Luigné
Rochefort-sur-Loire
Chaudefonds-sur-Layon

Bibliographie