Accueil ... en détail Boule bretonne
Boule bretonne PDF Imprimer Envoyer

En Bretagne on pratique la boule bretonne ; sport qui s'apparente plus à la boule lyonnaise qu'à la pétanque . . .



La boule bretonne est un loisir qui semble populaire en Bretagne. Ce sport s'apparente plus à la boule lyonnaise (1) qu'à la pétanque. La principale caractéristique de cette activité est la grande variété dans sa pratique.

Ce jeu consiste à placer ses boules le plus prés possible du maître (cochonnet ou petit) sur un terrain de 16 à 18 mètres de long (jusqu’à 20 mètres dans le Morbihan) sur 3 à 4 mètres de large bordé de planches ou de parpaings.
On utilise des boules en résine synthétique (diamètre entre 92 et 110 mm), et un maître.

 

Le terrain : Autrefois le terrain pouvait être un pré, un chemin ou une cour. Puis au cours du XXe siècle des allées en terre battue de 2 à 3 mètres de large et de 15 à 20 mètres de long entourées d'une bordure en bois se sont répandues dans tous les cafés.
De nouvelles règles ont réduit la longueur des jeux (boulodromes) à 18 mètres, et la limite aux deux tiers des jeux.

On peut utiliser le rebond sur la bordure latérale mais pas sur celle de fond (les boules ont le droit de revenir jusqu'à 1 mètre du fond).

 

Sport d'équipe : La boule bretonne se joue généralement en équipes. Les joueurs sont appelés des "boulistes".

Le tir : La pratique du sous-main a été interdite afin d'harmoniser la pratique de la boule bretonne. On tire désormais à main ouverte (à poc).


(1) La boule lyonnaise est un sport d'équipe qui consiste à placer le maximum de boules le plus près possible d'une petite sphère de bois servant de but (appelé cochonnet à la pétanque). Sport surtout pratiquée dans les régions de Lyon, Dauphiné, Savoie, Auvergne, Pyrénées, et Île-de-France.

 

En Anjou on pratique la boule-de-fort

 

 

Société La Concorde, un club de boule de fort du Layon - French indoor bowls