Accueil ... en détail Le jeu de Boule-de-Fort
Le jeu de Boule-de-Fort PDF Imprimer Envoyer

La boule de fort est le jeu traditionnel de boule dans l'ouest de la France. Il se pratique généralement dans des clubs de boule-de-fort  appelés "sociétés" . . .

présentation | la piste | la boule | la partie

La BOULE-DE-FORT ? C'est un jeu local qui ressemble un peu aux autres jeux de boules... sauf que là, la boule n'est pas sphérique et le terrain pas du tout plat [+] .

Autant la pétanque est exubérante, avec ses joueurs sur les petites places du midi, autant la boule de fort est calme, image de l'Anjou, la Touraine et de la Sarthe.

Les joueurs lancent à tour de rôle leur boule et tentent d'approcher au plus près le « maître » (cochonnet). Sur cette piste en forme de gouttière, la boule va rarement droit, oscillant entre son côté fort et son côté faible.

Contrairement à la pétanque, le lancer de la boule de fort se fait la paume vers l’avant. Les meilleurs joueurs se servent de ces trajectoires courbes, avec plusieurs changements de direction pour éviter les boules déjà jouées.

Les joueurs doivent faire preuve d'adresse, de souplesse et de concentration, avec un sens aigu des trajectoires. Ce jeu peut rester un loisir ou se vivre comme un sport, avec de nombreuses compétitions. Ouvert aux familles, il n'y a pas de limite d'âge à la pratique de la boule-de-fort.


Les particularités de ce sport de boules sont principalement :
* Une boule asymétrique, aplatie sur les côtés avec l'un plus lourd que l'autre, la boule étant lestée de plomb sur son côté « fort », d'où le nom du jeu.
* Un terrain incurvé particulièrement grand (une vingtaine de mètres de longueur), autrefois en terre battue et aujourd'hui avec un revêtement en plastique.
* Des boules pouvant mettre plus d'une minute pour atteindre leur destination, d'où des parties très longues pouvant aller jusqu'à trois heures,
* pour un objectif de points de 10 ou 12 (comptés comme à la pétanque).


LA PISTE

Ce sport se pratique sur une aire spécialement aménagée que l'on appelle « le jeu ». Cette piste est en forme de gouttière et mesure de 18 à 24 mètres de long pour une largeur de 5 à 6 mètres (dimensions normées par la Fédération de boule de fort). Elle se termine aux deux extrémités par des madriers pour arrêter les boules.
Autrefois les jeux étaient en plein air et étaient composés d'une surface en terre battue. A partir de la fin des années 1960 [+] , les jeux seront couverts et quasiment tous en plastique (résine synthétique), rendant leur entretien plus simple pour conserver une surface lisse et polie. Cependant plus fragile, le port des chaussons y est obligatoire.


LA BOULE

Si autrefois les boules de fort étaient faites en bois de cormier ou de buis, elles sont aujourd'hui généralement faites en matière plastique.
La boule est large de 13 centimètres de diamètre pour une épaisseur de 10 centimètres. Elle est cerclée de fer sur le tiers de sa largeur. Sa forme particulière a pour nom « méplate », c'est à dire qu'elle possède un côté faible légèrement évidé et un coté fort - d'où le nom du jeu - chargé d'une petite masse de plomb. La boule est donc constamment en déséquilibre et tombe toujours sur son fort. Son poids peut varier de 1,2 à 1,5 kg.
La boule étant inusable, elle peut servir à plusieurs générations.


LA PARTIE

Les règles et les points sont les mêmes qu'à la pétanque. Le but du jeu est de s'approcher le plus près du « maître » ou « petit » (cochonnet) qui est ici une petite boule ronde.
A la boule-de-fort il existe deux sortes de joueurs :
- les rouleurs qui approchent leur boule du maître en finesse (une boule mets en moyenne 45 secondes pour atteindre le maître),
- les tireurs sont chargés de dégager les boules gênantes en expédiant leur coup à toute vitesse. Les équipes sont donc généralement constitué de 2 joueurs : un rouleur et un tireur.
Deux équipes s'affrontent sur une partie de 10 ou 12 points. C'est pourquoi une partie dure de 1h30 à 3 heures.

Lorsqu'il y a un doute sur la boule la plus proche du maître, on utilise une « bauge », tiges de métal de différentes tailles permettant de mesurer la distance entre le maître et les boules.


Il est d'usage de « biser le cul de Fanny ». C'est ainsi que le maladroit qui de toute la partie n'aura pas fait un seul point, sera condamné à baiser l'image de la partie charnue de la Fanny. Cette icône représente une femme bien en chair et bien entourée.
La tradition orale utilise également l'expression « aller a BRION » (commune du canton de Beaufort-en-Vallée). En effet, il existait une concierge à Brion qui n'était pas farouche. Aussi, dans ce village, il n'y avait pas besoin d'icône.


À LIRE ÉGALEMENT

Histoire de la Boule de Fort [+]

Les mots utilisés à la Boule de Fort [+]

Plus d'informations sur la boule de fort [+]

Un autre jeu de boule est répandue dans la région : la boule de sable

 

 

La boule-de-fort est un sport de boule de l'ouest de la France.