Accueil ... en détail Territoires du Maine-et-Loire, Pays d'Anjou
Territoires du Maine-et-Loire, Pays d'Anjou Envoyer
Les territoires de Maine-et-Loire (49) sont nés de la géographie et de l'histoire de l'Anjou.
Les pays du Segréen, du Baugeois, du Saumurois et des Mauges en sont le cœur, sans oublier Angers qui occupe une position centrale.

province | histoire | géographie | pays d'anjou | particularités

LA PROVINCE D'ANJOU

Avant de devenir le département de Maine-et-Loire à la Révolution(1), la province se nommait Anjou et comprenait un ensemble plus vaste que le département d'aujourd'hui.

Le territoire qui formait cette province s'étendait :
- au nord-ouest sur le département de la Mayenne (tiers Sud de la Mayenne dite Mayenne angevine),
- au nord-est sur une partie du département de la Sarthe (Maine angevin),
- à l'Est sur une partie de l’Indre-et-Loire (Touraine),
- au sud-est sur une partie des Deux-Sèvres et de la Vienne,
- et à l'Ouest sur une partie de la Loire-Atlantique.

Aujourd'hui, dans le langage courant, le nom Anjou est souvent associé au département de Maine-et-Loire, qui en a fait son emblème.


LES TERRITOIRES DU XIe AU XXe SIÈCLE

À la fin du XVIIIe siècle, le Maine-et-Loire se compose de cinq arrondissements : Angers, Baugé (2), Cholet, Saumur et Segré. Héritage historique et culturel, on retrouve dans plusieurs ouvrages les indications d'un territoire composé de ce découpage : le Segréen, le Baugeois, le Saumurois et les Mauges. D'un point de vue géographique, on y cite également le territoire de la Vallée (3).

Selon l'ouvrage "Visages de l'Anjou" (4), les régions naturelles se composent du Segréen ou Craonnais qui s'étend de la Bretagne jusqu'à la Sarthe, du Baugeois qui occupe la partie orientale de l'Anjou, du Saumurois qui prolonge la Touraine, des Mauges ou Choletais qui s'étendent au sud-ouest du Layon, et de la Vallée angevine, qui large jusqu'aux Ponts-de-Cé, se rétrécit ensuite.

Il est également indiqué dans cet ouvrage que les villes de Segré, Baugé, Saumur et Cholet ont donné leur nom à la région qu'elles dominent, ce qui correspond aux grandes divisions historiques et naturelles.

Les limites Est-Ouest sont parfois difficiles à établir. Ces auteurs (4) fixent les limites du Segréen et du Baugeois à la vallée de la Sarthe, et des Mauges et du Saumurois à celle du Layon. La vallée du Layon occupe une zone de contact entre le Bassin parisien (est) et le Massif armoricain (ouest) (5).
A noter qu'à la fin du XVIIIe siècle, pendant les guerres de Vendée, le Layon servira de ligne de démarcation entre républicains et royalistes.
Célestin Port (6) précise qu'au début du XIe siècle les Mauges sont une zone qui s'étend du Layon (rivière) aux confins du Pays de Rezé (Loire-Atlantique), de la Loire (fleuve) à la Moine (rivière passant près de Cholet). Un autre auteur (7) indique que c'est la vallée du Layon qui sépare les deux régions que sont à l'Ouest, les Mauges, et à l'Est, le Saumurois.

À la fin du XIXe siècle, Alexandre Salies (8) décrit les territoires existants en Anjou au XIe siècle :
- au nord-ouest, le Comté d'Anjou d'outre Maine est délimité à l'Est par la Sarthe et au sud par la Loire,
- au nord-est, le Comté d'Anjou de deçà la Maine est délimité au Sud par le Layon jusqu'à Tigné, puis par la Loire,
- au sud-est, le Saumurois, à partir de Doué et Chenehutte pour sa partie Est, jusqu'à la Loire pour sa partie Nord,
- et au sud-ouest, les Mauges délimités sur sa partie Nord-Est par le Layon jusqu'à Thouarcé.

Au début du XXe siècle Charles Berlet (9), évoquant les divisions du XVIIIe siècle, mentionne pour l'Anjou quatre territoires : Baugeois, Mauges, Saumurois et Segréen.

Une carte de 1958 (10) indique un découpage géographique en cinq territoires :
- au nord-ouest, le Segréen qui est délimité à l'Est par la Sarthe,
- au nord-est, le Baugeois qui est délimité au Sud par la vallée de l'Authion remontant jusqu'à Beaufort,
- au sud-est, le Saumurois qui est délimité au Sud par le Layon et à l'Ouest par l'Aubance,
- au sud-ouest, les Mauges qui sont délimités au Nord-Est par le Layon,
- et la Vallée, allant d'Ingrandes à Montsereau, incluant la partie Nord du Layon jusqu'à Beaulieu, et allant sur la confluence Loire-Maine jusqu'à Angers.

Enfin, plus récemment, on retrouve un classement paysager du département en quatre ensembles : le Segréen, le Baugeois, les Mauges et le Saumurois (11).


GEOGRAPHIE DU MAINE-ET-LOIRE

Les cours d'eau du département de Maine-et-Loire ont marqué la vie de cette région des Pays-de-la-Loire. En tout premier lieu la Loire, qui traverse le département d'Est en Ouest, fut longtemps une barrière naturelle ; Le développement des ponts ne se fera qu'à partir du milieu du XIXe siècle.
Ensuite, l'ensemble formé par les rivières la Mayenne, la Sarthe et le Loir (basses vallées angevines, sens Nord Sud), fut longtemps un territoire marécageux, qui offrait notamment une barrière naturelle à la ville d'Angers.

C'est ainsi que tout naturellement le découpage du département de Maine-et-Loire s'opéra : à l'Ouest de la rivière la Sarthe on trouve le Segréen, et à l'Est le Baugeois, à l'Ouest de la rivière le Layon les Mauges, et à l'Est le Saumurois.

Au nord-ouest, la région du Segréen (ou Anjou noir) se compose d'un sol schisteux (ardoise) situé sur le Massif armoricain, au Nord de la Loire et à l'Ouest de la Sarthe (rivière).

Au nord-est, la région du Baugeois (ou Anjou blanc) se trouve sur un plateau du Bassin parisien, au Nord de la Loire et à l'Est des basses vallées angevines.

Au sud-est, région méridionale, la région du Saumurois est située à l'extrémité sud-ouest du bassin parisien, avec des sols à dominante calcaire (tuffeau).

Au sud-ouest, la région des Mauges a un relief plus marqué, délimité au Nord par le fleuve la Loire et à l'Est par la rivière le Layon.

Au centre, dans la Vallée d'Anjou, on trouve Angers qui assure l'unité de la région.


pays de l'anjou


AINSI ON TROUVE UN ENSEMBLE DE CINQ TERRITOIRES ...

Si géographiquement on découpe le Maine-et-Loire en cinq régions naturelles que sont le Segréen, le Baugeois, le Saumurois, les Mauges et la Vallée angevine, culturellement et historiquement il faut procéder à un classement légèrement différent, associant la vallée aux territoires qu'elle rencontre, et en prenant en compte la région d'Angers qui occupe une place centrale.

Pays du Segréen : Région du nord-ouest du Maine-et-Loire, dont la plus grande ville est Segré (sous-préfecture) [+] .

Limites N=Département Mayenne, E=Rivière la Sarthe, S=Fleuve la Loire, O=Département Loire-Atlantique

Pays du Baugeois : Région du nord-est du Maine-et-Loire, autour de la ville de Baugé (2) [+] .

Limites N=Département Sarthe, E=Département Indre-et-Loire, S=Fleuve la Loire, O=Rivière la Sarthe

Pays du Saumurois : Région du sud-est du Maine-et-Loire, dont la ville principale est Saumur (sous-préfecture) [+] .

Limites N=Fleuve la Loire, E=Département Indre-et-Loire, S=Départements Vienne et Deux-Sèvres, O=Rivière le Layon et confluence Loire-Maine

Pays des Mauges : Région du sud-ouest du Maine-et-Loire, parfois appelé Choletais à cause de sa ville principale, Cholet (sous-préfecture) [+] .

Limites N=Fleuve la Loire, E=Rivière du Layon, S=Départements Deux-Sèvres et Vendée, O=Département Loire-Atlantique

Angers : Ville centrale du département de Maine-et-Loire, et préfecture de ce département.

Située entre les Basses vallées angevines (nord) et la confluence Loire-Maine (sud), son rôle central en fait un lieu qui fédère l'ensemble des territoires angevins.

Quant à la Vallée angevine, elle apparait souvent sur les cartes et dans les ouvrages, montrant ainsi son particularisme. La vallée s'étire tout au long de la Loire en s'intégrant aux territoires qu'elle traverse.


... AUXQUELS ON PEUT AJOUTER CERTAINES ZONES DE PARTICULARISMES

Certaines zones géographiques viennent compléter ce tableau de découpage régional : le val angevin, les coteaux du Layon, les basses vallées angevines, la vallée de l'Authion ...

La vallée angevine : La Loire (fleuve) entre définitivement en Maine-et-Loire au confluent de la Vienne. Jusqu'aux Ponts-de-Cé, sa vallée est large dans la continuité du val tourangeau, pour continuer jusqu'à Montjean dans une large vallée qui s'encaisse dans des roches plus anciennes. A partir de Champtoceau la vallée entre dans un autre domaine.
Pour occuper les terres de la vallée, une levée a été créée au XIIe siècle dans la région de Saumur ; ce qui n'a pas manqué de façonner son paysage [+] .
Le Val de Loire, jusqu'à Chalonnes, a été classé au patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco.

À la hauteur de Saint-Aubin se trouve La Corniche Angevine, un point de vue exceptionnel sur la Vallée de la Loire [+] .

Les coteaux du Layon : Le pays du Layon se situe au sud de la Loire, à cheval sur les Mauges et le Saumurois. Il est marquée par un accident géologique majeur, la faille du Layon, qui s'étire sur 120 km entre Blain (Loire-Atlantique) et Doué-la-Fontaine (Maine-et-Loire) [+] .

Les basses vallées angevines : Également appelée Vallée des trois rivières, on trouve au nord d'Angers une zone humide composée de basses vallées, qui forment de vastes étendues inondables traversées par trois rivières : la Mayenne, la Sarthe et le Loir, qui forment la Maine.

Confluence Loire Maine : Au sud d'Angers on trouve un territoire composé de la confluence Loire-Maine et de coteaux. Cette zone a été classée en 2010 sur une étendue de plus de 2 000 hectares.

Vallée de l'Authion : Cette vallée de la rivière de l'Authion est une région de bocage, qui s'étend à l'Est d'Angers tout au long de la Loire. Des travaux ont façonné son cours d'eau avec pour objectifs de réguler la navigation de la Loire et assécher la vallée de l'Authion.



Notes et références :

1- Le département de Maine-et-Loire fut créé à la Révolution française, le 4 mars 1790 en application de la loi du 22 décembre 1789 [+] .
2- Baugé fut chef-lieu de district de 1790 à 1795 et d'arrondissement de 1800 à 1926.
3- Découpage notamment cité par l'Encyclopédie Larousse, page Anjou, 2011
4- P.Wagret J.Boussard J.Levron S.Maillard-Bourdillon, Visages de l'Anjou, Horizons de France, 1951
5- Jacques Guy Petit et André-Louis Sanguin, Les fleuves de la France atlantique, Collection Géographie et cultures, L'Harmattan, 2003
6- Célestin Port, Dictionnaire Historique Géographique et Biographique de Maine-et-Loire, Lachèse Belleuvre & Dolbeau, 1874-1878
7- Louis Poirier, Bocage et plaine dans le sud de l'Anjou, Annales de Géographie, 1934
8- Alexandre Salies, Histoire de Foulques Nerra, Dumoulin et Barasse, 1874
9- Charles Berlet, Les Provinces au XVIIIe siècle et leur division en départements de la France, Bloud, 2e éd. 1913
10- Histoire et géographie de l'Anjou, H.Siraudeau Angers, 11ème édition, mise à jour par A.Leroux et imprimée le 5 août 1958.
11- Descriptif des paysages angevins fait par l'Association Loire Anjou Environnement, Angers.



Que fait-on avec une boule qui roule mais qui n'est pas sphérique ? Ne cherchez plus, c'est une « boule de fort ».